Duché de Montmirail

Forum politique et rpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passer au smic pluriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2912
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Passer au smic pluriel   Jeu 10 Avr - 19:34

Passer au SMIC pluriel

Diminuer encore et encore les cotisations sociales au niveau du SMIC n'est pas une solution : tout travailleur doit payer pour être un assuré social. En revanche, nous devrions remplacer le SMIC uniforme par un ensemble de SMIC locaux, adaptés aux réalités du terrain, et donc fixés par les élus locaux, dont les responsabilités devraient aller croissant.

Une fois de plus, les cotisations sociales prélevées sur les rémunérations minimales vont être arbitrairement diminuées, comme si le fait de travailler au SMIC levait l'obligation morale de contribuer, au prorata de ce que l'on gagne, aux dépenses de sécurité sociale. Cela porte atteinte à la dignité des travailleurs ainsi transformés en assistés, sans résoudre le problème bien réel posé par le coût excessif de certaines fonctions productrices. Or il existe une autre solution.

Le coût de la vie n'est pas le même partout. Dans de nombreuses régions rurales, il n'est pas nécessaire de gagner le SMIC actuel pour disposer d'une maisonnette sympathique et y savourer des légumes de son jardin. En revanche, dans les grandes villes, et a fortiori dans l'agglomération parisienne, le SMIC est loin de suffire : il faut en sus, au minimum, bénéficier de prestations logements ou d'un bail en HLM, c'est-à-dire se faire subventionner. Pourquoi donc imposer un prix minimal du travail uniforme sur toute l'étendue du territoire ?

Supprimer le SMIC, comme le voudraient certains, n'est pas davantage la solution que de l'alléger au détriment des finances sociales. Tout travail à plein temps doit procurer de quoi vivre dignement, sans recours à l'assistance. En revanche, passer d'un SMIC national à des SMIC locaux ferait sérieusement avancer les choses. Car les régions aujourd'hui désertées par les entreprises retrouveraient leur attractivité, tandis que les espaces les plus saturés se trouveraient soulagés d'une partie de leur population excédentaire : ce serait un formidable outil d'aménagement du territoire.

La fixation de chaque SMIC local pourrait avantageusement être décentralisée : pourquoi l'État déciderait-il à la place des élus locaux ce qui concerne leurs électeurs ? Là où l'emporterait une juste appréciation des choses, l'activité se développerait, le chômage régresserait, à la différence des bassins d'emploi gérés par des élus dépourvus du sens des réalités. Et il y a gros à parier que, de ce fait, le "bon sens près de chez nous", comme on dit au Crédit Agricole, aujourd'hui insuffisant chez beaucoup de nos édiles, reprendrait du poil de la bête.

Une responsabilité en appelant une autre, le passage au SMIC local pourrait donner un nouvel élan à la décentralisation, aujourd'hui en panne du fait que les collectivités territoriales vivent pour l'essentiel des dotations budgétaires de l'État. Un passage (progressif, mais ne traînant pas en longueur) à une vraie fiscalité locale rendrait les élus locaux responsables devant leurs électeurs contribuables. Aujourd'hui, le meilleur est celui qui se débrouille le mieux pour obtenir des subsides de Paris, quitte à les gaspiller en dépenses de prestige ; demain ce sera celui qui obtiendra le rapport utilité/prix le plus élevé.

Le passage du SMIC national au SMIC local pourrait ainsi donner le coup d'envoi d'un aggiornamento très salutaire de la décentralisation, engluée depuis plusieurs décennies. La compétitivité et l'emploi dépendent pour une part importante de décisions locales ; il faut donc absolument que les élus locaux, et surtout les maires et les présidents de structures intercommunales, soient mis en situation d'exercer plus de responsabilités, de manière plus responsable – donc en séparant rigoureusement la fiscalité locale de la fiscalité nationale.

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/politique-economique/221195409/passer-smic-pluriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Passer au smic pluriel   Jeu 10 Avr - 20:05

La question reste "Qui va fixer le montant du SMIC pour chaque zone et sur quels critères?" study 
Surtout qu'il est difficile d'évaluer quand un niveau de SMIC est trop "généreux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2912
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Passer au smic pluriel   Mer 23 Avr - 20:19

Il y a un critère qui est le taux de chômage : quand il est élevé dans une région donnée, il faut y baisser le niveau du smic afin d'inciter les investisseurs à y créer des emplois.

Il y a un autre critère qui est le coût de la vie : je présume que les loyers ne sont pas les mêmes à Paris et à Aurillac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Passer au smic pluriel   Dim 27 Avr - 17:13

Ysaline de Montmirail a écrit:
Il y a un critère qui est le taux de chômage : quand il est élevé dans une région donnée, il faut y baisser le niveau du smic afin d'inciter les investisseurs à y créer des emplois.
Actuellement, le taux de chômage est basé sur les chiffres de Pôle Emploi - et ne prend pas en compte les personnes exclues (qu'elles soient arrivés aux termes de leurs droits ou qu'elles aient été radiées de manière sauvage). Neutral  Il est donc à craindre que cette variable soit en deçà de la situation réelle.

Qu'en est-il de l'effet inverse: si la situation s'améliore dans une région, le SMIC va t'il augmenter? Quel sera alors la réaction de l'entreprise, pour qui l'équation risque de ne plus être à son avantage? Cela ne risque t'il pas de les encourager à maintenir un niveau de "stagnation", afin de conserver les avantages?

(Juste pour préciser: je ne dit pas que c'est "une idée de m..." ou autre, je souhaite juste percevoir les différents changements qui pourraient apparaître avec ce nouveau mécanisme). study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passer au smic pluriel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passer au smic pluriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ne pas dépasser le taux PAJE
» la télé, comment s'en passer ?
» Se passer de lunettes ?
» Passer 2 ou 3 jours en femme et en voyage vous tente?
» la petite souris va passer cette nuit ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Montmirail :: Débats :: Actualités-
Sauter vers: