Duché de Montmirail

Forum politique et rpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Castagne en Corse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2774
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Castagne en Corse   Lun 15 Aoû - 16:51

Révélations sur la rixe de Sisco

Après les affrontements qui ont fait cinq blessés, les langues commencent à se délier. À l'origine des altercations : des photos de femmes "voilées".

Dimanche 14 août, une centaine de personnes s'est rassemblée devant la mairie puis la préfecture de Bastia pour protester de l'agression de la veille dans le petit village de Sisco. Dimanche 14 août, une centaine de personnes s'est rassemblée devant la mairie puis la préfecture de Bastia pour protester de l'agression de la veille dans le petit village de Sisco.

Les autorités peinent encore à faire toute la lumière sur l'origine des heurts qui ont fait cinq blessés sur la petite plage du Cap Corse, 48 heures après la « violente rixe », selon les mots du ministère de l'Intérieur, qui a éclaté samedi aux environs de 17 h 30, dans une crique à la sortie de Sisco, une petite station balnéaire située à une quinzaine de kilomètres au nord de Bastia. Les protagonistes : de jeunes Corses et des familles d'origine maghrébine résidant à Lupino, un quartier populaire et métissé du sud de Bastia.

Dans un laconique communiqué, diffusé ce dimanche après-midi, le parquet de Bastia se borne à faire état d'un « différend qui a éclaté entre une dizaine de personnes de trois familles, d'origine maghrébine, et des jeunes de la région de Sisco qui ont reçu le renfort de proches ».
Mais si la voix officielle attend les conclusions de l'enquête de la section de recherches de la gendarmerie pour se prononcer sur les circonstances des affrontements, les témoins de la scène sont, eux, bien plus diserts. À l'origine des heurts, selon plusieurs témoignages concordants, un « accrochage » entre trois familles musulmanes et des touristes qui profitaient de leur passage dans la marine de Sisco pour photographier la crique dite de « Scalu Vechju », très fréquentée par les locaux. « Se sentant visées par l'objectif, les personnes d'origine maghrébine ont accusé les vacanciers de prendre en photo leurs femmes, voilées, qui se baignaient en djellaba et en burkini, et ont caillassé les touristes », raconte un témoin. Échanges d'invectives, provocations, menaces : le ton monte rapidement entre les deux groupes.

Blessé par une flèche de fusil-harpon

Assistant à la scène, un adolescent du village est accusé d'avoir pris des photos des épouses et d'avoir filmé l'altercation. « Secoués et agressés », selon des témoignages, l'adolescent et ses amis appellent leurs parents qui « descendent » précipitamment du village, rejoints par plusieurs dizaines de personnes. Les esprits s'échauffent avec des « jets de pierres et des coups de bouteille ». Une bagarre éclate. Les trois familles venues de Lupino sont prises à partie par les habitants du village qui dénoncent une « agression ».

L'un des parents, un ancien légionnaire d'origine tchèque installé à Sisco, est blessé à deux reprises, au niveau des hanches, par des flèches de fusil-harpon. Au cours des heurts, quatre autres personnes sont blessées, dont une femme enceinte, et évacuées vers le centre hospitalier de Bastia. Trois d'entre eux en sont ressortis rapidement et les deux autres ont quitté l'établissement dimanche dans la soirée, a indiqué une source proche du dossier.

Entre-temps, les forces de l'ordre ont également dressé le bilan matériel des heurts : les trois véhicules des familles ont été incendiés, un feu de végétation, rapidement circonscrit, s'est déclaré à proximité de la plage, et la route a été bloquée par les protestataires. Protégées par un important dispositif de police et de gendarmerie – « une centaine d'hommes », selon le ministère de l'Intérieur –, les trois familles ont été « exfiltrées » par les forces de l'ordre.

Pas suffisant pour faire redescendre la tension. Dimanche matin, plusieurs centaines de personnes se sont réunies devant la mairie de Bastia puis la préfecture de la Haute-Corse, en signe de protestation, après les heurts survenus la veille. Une délégation a été reçue en urgence par le directeur de cabinet du préfet et le secrétaire général de la préfecture. Dans la foulée, visiblement peu satisfaites de l'entretien, des dizaines de personnes se sont rendues à la mi-journée à Lupino, et se sont massées au pied d'un immeuble où résident, selon les manifestants, les familles impliquées dans la rixe de la veille. Devant l'hôpital de Bastia, où se sont également rassemblées plusieurs centaines de personnes en signe de soutien aux blessés, quelques échauffourées ont eu lieu avec les forces de l'ordre qui ont aspergé la foule de gaz lacrymogènes après avoir reçu des pierres sur leurs camions. Après quelques altercations, la mobilisation s'est finalement dispersée dans le calme aux environs de 14 h 30, mais nombre de manifestants dissimulaient à peine leur franche volonté d'en découdre. Sur les réseaux sociaux, les appels pour de nouveaux rassemblements se multiplient déjà.

« Éviter l'escalade » de la violence

Face à ce climat de vive tension et au « contexte dans lequel ces événements s'inscrivent », les deux hommes forts de l'île, Gilles Simeoni, président nationaliste du conseil exécutif de Corse, et Jean-Guy Talamoni, président indépendantiste de l'assemblée régionale, ont pris position, dimanche après-midi. Dans un communiqué commun, s'appuyant sur « de multiples témoignages », les deux élus évoquent « des comportements provocateurs », assortis d'une « revendication explicitement communautariste, voire religieuse ». Pour « éviter l'escalade » de la violence « et toute logique de bouc émissaire », le duo nationaliste a appelé au calme et au « refus de toute réaction inappropriée ». Seront-ils seulement entendus ?

http://www.lepoint.fr/faits-divers/revelations-sur-la-rixe-de-sisco-15-08-2016-2061346_2627.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 21 Aoû - 14:51

"Le procès en comparution immédiate ce jeudi des cinq personnes interpellées en marge des incidents de Sisco ne sera pas celui du burkini ni celui d'un prétendu racisme corse. Le procureur de la République de Bastia Nicolas Bessone a été clair: si deux habitants de la commune touristique de Haute-Corse et trois frères "d'origine maghrébine" vivant près de Bastia se retrouvent devant le tribunal correctionnel, ce n'est pas en raison d'un affrontement communautaire lié à un vêtement islamique mais bien suite à une bagarre de territoire s'apparentant à un conflit de voisinage qui dégénère.

Si les trois frères bastiais inquiétés sont eux connus des services de police pour des faits de délinquance, les deux habitants du village poursuivis sont le boulanger et un employé communal de 21 ans. "Dans cette affaire, il n’y a pas des horribles radicalisés d’un côté contre de méchants racistes", résume le procureur Nicolas Bessone.
S'agissant de la famille maghrébine, "on est plus dans une logique de caïdat, d’appropriation d’une plage qu’autre chose. Avec, de l’autre côté, une surréaction villageoise inadaptée. Mais je vous garantis que des affaires comme ça, on en voit aussi quand vous avez dix Italiens qui débarquent en faisant du bruit en Vespa dans un petit village… Ça s’est vu", a dédramatisé la veille le procureur. Il n'y a finalement pas eu de photo de burkini ni coups de machette ni de slogans racistes dans ce fait divers qui aurait dû rester banal s'il n'était intervenu en plein incendie médiatique estival suite à la polémique autour du maillot intégral née à Marseille.

Si le procès des cinq interpellés ne sera pas celui d'un vêtement ou d'une communauté, il n'est pas non plus celui de la commune de Sisco. Ce village d'un millier d'âmes, plus réputé pour ses oignons doux que ses règlements de compte au harpon, n'a semble-t-il jamais été le théâtre de tensions racistes ou liées à l'islam. On y vote plutôt à gauche, beaucoup plus que la moyenne sur l'Île de Beauté. Le PS s'y est classé nettement en tête avec plus de 33% des voix au premier tour des élections territoriales. Son élimination au second a surtout bénéficié à l'alliance nationaliste, la liste de Gilles Simeoni raflant 53% des suffrages.

Reste que l'incident de la crique du Scalu Vechju a réveillé une colère sourde dans le village. Tout en jurant ne pas succomber aux racismes, certains habitants reconnaissent avoir participé à la manifestation qui a tenté de se rendre dans le quartier populaire et métissé de Lupino à Bastia, aux cris de "aux armes, on va monter parce qu'on est chez nous". Comme un écho à la manifestation de décembre 2015, au cours de laquelle des Corses avaient marché sur le quartier populaire des Jardins-de-l'Empereur pour retrouver les agresseurs de pompiers en criant Arabi fora ("les Arabes dehors") et "On est chez nous".

De son côté, le maire socialiste de Sisco, Ange-Pierre Vivoni, dernier représentant d'une longue lignée d'édiles corses, assure avoir payé de sa personne pour éviter le lynchage à la famille maghrébine dont les véhicules ont été retournés et incendiés. Et s'il a pris un arrêté anti-burkini, c'est moins par opposition au vêtement polémique que par crainte des dérapages. "Les tenues vestimentaires religieuses ostentatoires peuvent être source de conflit grave", précise cet arrêté qui s'inscrit lui-même dans un climat d'inquiétude.
"J'ai reçu il y a une quinzaine de jours, une Maghrébine, mariée avec un Corse, un notable, raconte le maire cité par FTVI. Elle m'a dit qu'elle recevait des courriers d'insultes et de menaces, parce qu'elle vivait à l'européenne'"."
Source: http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/18/sisco-petite-ville-corse-gauche-personnes-radicalisees-mechants-racistes_n_11584160.html?utm_hp_ref=fr-politique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2774
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 21 Aoû - 19:38

On pouvait s'attendre à ce que le très atlantiste Huf'post nie la question de l'identité corse...

Il trouve même le moyen de prétendre entre les lignes qu'on est mondialiste lorsqu'on vote PS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Lun 29 Aoû - 15:47

Qu'est ce qui vous met sur cette piste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2774
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Lun 29 Aoû - 21:14

Citation :
Ce village d'un millier d'âmes, plus réputé pour ses oignons doux que ses règlements de compte au harpon, n'a semble-t-il jamais été le théâtre de tensions racistes ou liées à l'islam. On y vote plutôt à gauche, beaucoup plus que la moyenne sur l'Île de Beauté.

Ce serait une corrélation tout de même bizarre....

Quand on suit un peu la politique corse, on sait que les étiquettes gauche/droite ont peu de valeur et que tel clan est de gauche et tel autre de droite sans que leurs systèmes de pensée soient différents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Lun 5 Sep - 14:46

Sinon, ce sont bien les chances pour la France qui sont responsables dans cette lamentable histoire !

Les premiers incidents ont débuté plus tôt dans la journée, lorsque les baigneurs, parmi lesquelles des femmes habillées et voilées, ont voulu « s'approprier » la petite crique, selon les mots du procureur. « Ils ont mis un panneau d'interdiction de circulation - plus ou moins symboliquement car les personnes pouvaient passer - pour que personne ne vienne », a décrit Nicolas Bessone. A plusieurs reprises, passants et touristes s'approchant de trop près se sont ainsi vus insulter et menacer, certains recevant des jets de cailloux. Jusqu'à ce qu'un groupe de jeunes du village ne se présente à son tour sur les lieux.

L'un des adolescents aurait alors été frappé par un ou plusieurs des trois hommes de la famille d'origine maghrébine. Averti que son fils pourrait être molesté, le père du jeune homme se rend sur place, et aurait à son tour subi des coups, plusieurs témoins évoquant l'utilisation d'un harpon et d'une batte utilisés par les agresseurs. Dans la foulée, ce sont plusieurs dizaines de villageois en colère qui gagnent la plage. Cette fois, ce sont les baigneurs qui auraient subi des violences, avant que les gendarmes arrivés en nombre n'apaisent les tensions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Lun 5 Sep - 18:09

Ysaline de Montmirail a écrit:
Quand on suit un peu la politique corse, on sait que les étiquettes gauche/droite ont peu de valeur et que tel clan est de gauche et tel autre de droite sans que leurs systèmes de pensée soient différents.
Ah, vous vouliez parler de cette phrase. Razz


Pierrot (lunaire) a écrit:
Sinon, ce sont bien les chances pour la France qui sont responsables dans cette lamentable histoire !
Le procureur de Bastia a pourtant eu l'excellent réflexe de tenter de décrisper l'affaire:
"ce n'est pas en raison d'un affrontement communautaire lié à un vêtement islamique mais bien suite à une bagarre de territoire s'apparentant à un conflit de voisinage qui dégénère."

La loi ne se préoccupe pas de "l'origine" des citoyens, juste des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2774
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Lun 5 Sep - 21:06

L'immigration musulmane crée un vaste conflit de voisinage depuis des lustres.

Quant aux origines ethniques des fouteurs de merde, il est notoire que la presse utilise "jeunes" pour ne pas dire "afro-maghrébins."

Il est également notoire qu'il existe des lois sur le racisme mais que le racisme anti-Blanc n'est pas reconnu par la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mar 6 Sep - 18:43

Eurynome a écrit:



Pierrot (lunaire) a écrit:
Sinon, ce sont bien les chances pour la France qui sont responsables dans cette lamentable histoire !
Le procureur de Bastia a pourtant eu l'excellent réflexe de tenter de décrisper l'affaire:
"ce n'est pas en raison d'un affrontement communautaire lié à un vêtement islamique mais bien suite à une bagarre de territoire s'apparentant à un conflit de voisinage qui dégénère."

La loi ne se préoccupe pas de "l'origine" des citoyens, juste des faits.

Mais oui, mais oui, comme l'a dit la taulière, quand il s'agit d'africains, qu'ils soient du Maghreb ou d'Afrique noire, et ce sont en grande majorité de ces communautés là que viennent les problèmes, les médias disent "jeunes" pour ne pas dire vraiment de qui il s'agit...mais on sait que sur votre table de nuit, vous avez les trois singes qui sont vos modèles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2774
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mar 6 Sep - 20:51

JUSTICE – Selon Corse-Matin et France 3 Corse, le tribunal administratif de Bastia a confirmé mardi 6 septembre l'exécution de l'arrêté municipal à Sisco (Haute-Corse) interdisant la baignade à toute personne n'ayant pas une tenue correcte.

Le tribunal vient de rejeter la demande de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), estimant que "compte tenu des événements du 13 août" à Sisco, "la présence d'une femme portant un costume de bain de ceux visés par l'arrêté du 16 août 2016 serait dans les circonstances particulières de l'espèce de nature à générer des risques avérés d'atteinte à l'ordre public qu'il appartient au maire de prévenir".

http://www.huffingtonpost.fr/2016/09/06/burkini-sisco-maire-arrete-justice_n_11874198.html#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 11 Sep - 13:30

Ysaline de Montmirail a écrit:
L'immigration musulmane crée un vaste conflit de voisinage depuis des lustres.

Quant aux origines ethniques des fouteurs de merde, il est notoire que la presse utilise "jeunes" pour ne pas dire "afro-maghrébins."

Il est également notoire qu'il existe des lois sur le racisme mais que le racisme anti-Blanc n'est pas reconnu par la justice.
Dans l'ordre:
-Quand les immigrés, c'était encore l'image du "plombier polonais" ou du "travailleur italien", il n'y avait pas de conflits de voisinages?

-Preuve? Aux dernières nouvelles, tout être humain passe par la case "jeune".

-"La Justice française a prononcé à plusieurs reprises des condamnations pénales pour « racisme antiblanc ».
En janvier 2014, le journal Le Monde publie un article rapportant « la première condamnation pour racisme anti-Blanc » en France, prononcée par la cour d'appel de Paris le 21 janvier 2014, celle-ci ayant retenu la circonstance aggravante de « racisme » dans le cadre d'une affaire où des insultes telles que « sale Blanc » ou « sale Français » avaient été prononcées. Cette condamnation n'est pas la première dans l'histoire judiciaire française mais la troisième selon maître Nadia Moutchou, avocate de la LICRA. Des condamnations pénales pour « racisme antiblanc » ont déjà été prononcées, en 1998 à Nancy et en 2008 à Douai.
En février 2015, la cour d'appel de Nancy condamne un commerçant qui avait qualifié un adjoint au maire comme étant un « gros porc de blanc » considérant que ces invectives relevaient d’un « caractère raciste et discriminatoire ».
En juin 2015 à Villefranche-sur-Saône, un jeune homme ayant traité un homme de 68 ans, de « sale blanc, sale Français ! » est condamné pour « injure publique à caractère racial » à une peine de 1 500 euros et 500 euros de dommages et intérêt à la victime et à la Licra. La peine est alourdie par la cour d'appel de Lyon en avril 2016 qui condamne l'accusé à 3 mois de prison ferme"
From Wiki: https://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme_antiblanc#Racisme_antiblanc_en_France
L'article posté par Pierrot (lunaire) a écrit:
Selon Corse-Matin et France 3 Corse, le tribunal administratif de Bastia a confirmé mardi 6 septembre l'exécution de l'arrêté municipal à Sisco (Haute-Corse) interdisant la baignade à toute personne n'ayant pas une tenue correcte.

"Cette décision fait donc jurisprudence dès lors qu'aucun trouble à l'ordre public n'est constaté ou prévu dans une commune. Seulement à Sisco, la situation est différente et le tribunal de Bastia a considéré que la menace de trouble était réelle et justifiait la prise de l'arrêté qui interdit le burkini. Dans une tribune publiée sur Le HuffPost quelques heures après la décision du Conseil d'Etat l'avocat et ancienne ministre Corinne Lepage estimait d'ailleurs que "si la jurisprudence s'était faite sur l'arrêté du maire de Sisco, intervenu après la rixe, il est probable que le même principe eut abouti à une décision en sens contraire"."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 11 Sep - 16:53

Eurynome a écrit:
Ysaline de Montmirail a écrit:
L'immigration musulmane crée un vaste conflit de voisinage depuis des lustres.

Quant aux origines ethniques des fouteurs de merde, il est notoire que la presse utilise "jeunes" pour ne pas dire "afro-maghrébins."

Il est également notoire qu'il existe des lois sur le racisme mais que le racisme anti-Blanc n'est pas reconnu par la justice.
Dans l'ordre:
-Quand les immigrés, c'était encore l'image du "plombier polonais" ou du "travailleur italien", il n'y avait pas de conflits de voisinages?

-Preuve? Aux dernières nouvelles, tout être humain passe par la case "jeune".


Ah bah justement, dommage pour vous mais les deux exemples sont parlants ! Twisted Evil
Dieu sait que les polonais ont été traités de sales polacks et surtout les italiens de sales ritals ! Pourtant..aucune revendication communautariste, pas de délinquance juvéniles comparables à celle des "chances pour la France", étrange, non ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 11 Sep - 16:56

Eurynome a écrit:


-"La Justice française a prononcé à plusieurs reprises des condamnations pénales pour « racisme antiblanc ».
En janvier 2014, le journal Le Monde publie un article rapportant « la première condamnation pour racisme anti-Blanc » en France, prononcée par la cour d'appel de Paris le 21 janvier 2014, celle-ci ayant retenu la circonstance aggravante de « racisme » dans le cadre d'une affaire où des insultes telles que « sale Blanc » ou « sale Français » avaient été prononcées. Cette condamnation n'est pas la première dans l'histoire judiciaire française mais la troisième selon maître Nadia Moutchou, avocate de la LICRA. Des condamnations pénales pour « racisme antiblanc » ont déjà été prononcées, en 1998 à Nancy et en 2008 à Douai.
En février 2015, la cour d'appel de Nancy condamne un commerçant qui avait qualifié un adjoint au maire comme étant un « gros porc de blanc » considérant que ces invectives relevaient d’un « caractère raciste et discriminatoire ».
En juin 2015 à Villefranche-sur-Saône, un jeune homme ayant traité un homme de 68 ans, de « sale blanc, sale Français ! » est condamné pour « injure publique à caractère racial » à une peine de 1 500 euros et 500 euros de dommages et intérêt à la victime et à la Licra. La peine est alourdie par la cour d'appel de Lyon en avril 2016 qui condamne l'accusé à 3 mois de prison ferme"
From Wiki: https://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme_antiblanc#Racisme_antiblanc_en_France


Trois fois, oui....pour calmer un peu la population...mais la truie Houria Bouteldja peut traiter les français blancs de "sous chiens" à la télé sans aucune sanction pénale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 11 Sep - 16:58

Eurynome a écrit:

L'article posté par Pierrot (lunaire) a écrit:
Selon Corse-Matin et France 3 Corse, le tribunal administratif de Bastia a confirmé mardi 6 septembre l'exécution de l'arrêté municipal à Sisco (Haute-Corse) interdisant la baignade à toute personne n'ayant pas une tenue correcte.

"Cette décision fait donc jurisprudence dès lors qu'aucun trouble à l'ordre public n'est constaté ou prévu dans une commune. Seulement à Sisco, la situation est différente et le tribunal de Bastia a considéré que la menace de trouble était réelle et justifiait la prise de l'arrêté qui interdit le burkini. Dans une tribune publiée sur Le HuffPost quelques heures après la décision du Conseil d'Etat l'avocat et ancienne ministre Corinne Lepage estimait d'ailleurs que "si la jurisprudence s'était faite sur l'arrêté du maire de Sisco, intervenu après la rixe, il est probable que le même principe eut abouti à une décision en sens contraire"."


Oui, oui, en règle générale, le burkini, c'est pas ,pour foutre la merde, bien sur... clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mar 20 Sep - 15:35

Pierrot (lunaire) a écrit:
Trois fois, oui....pour calmer un peu la population...
J'avoue ne pas avoir (encore) trouvé de statistiques pour quantifier ce phénomène, l'article de Wiki laisse suggérer qu'il y en a eu plus que cela.
Notez, ça a peut-être à voir avec le caractère minoritaire de la chose, non? Wink

Pierrot (lunaire) a écrit:

mais la truie Houria Bouteldja peut traiter les français blancs de "sous chiens" à la télé sans aucune sanction pénale...
Unique exemple recyclé ad vitam - un peu comme l'Islam en France selon Jamel Debbouze.
Et pour les "porcs" qui balancent leur "prêt à penser" raciste et qui ne sont pas condamnés, vous en faites quoi?

Pierrot (lunaire) a écrit:

Oui, oui, en règle générale, le burkini, c'est pas ,pour foutre la merde, bien sur...
Quoi, voir une nageuse en burkini vous empêche de profiter du soleil? De la plage? De la bonne baignade?
Vous savez qu'un burkini, d'un point de vue purement technique, c'est juste une combinaison de plongée? Ça n'intègre un champ de force pour empêcher les personnes qui n'en portent pas de se baigner.
Ah, au fait:
https://fr.sputniknews.com/international/201608271027480217-musulmanes-ventes-burkini/
http://www.20minutes.fr/lille/1910835-20160819-burkini-tenue-fait-partie-culte-musulman
Je suis aussi tombé sur ceci:
http://www.muslimpress.com/Sections-actualit%C3%A9-35/105609-burkini-40-des-acheteuses-ne-sont-pas-musulmanes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mar 20 Sep - 17:58

Eurynome a écrit:
Pierrot (lunaire) a écrit:
Trois fois, oui....pour calmer un peu la population...
J'avoue ne pas avoir (encore) trouvé de statistiques pour quantifier ce phénomène, l'article de Wiki laisse suggérer qu'il y en a eu plus que cela.
Notez, ça a peut-être à voir avec le caractère minoritaire de la chose, non? Wink


Oui, oui, comme le niqab, phénomène "minoritaire" qui ne concerne que "200 personnes", on connait la chanson... clown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mar 20 Sep - 17:59

Eurynome a écrit:


Pierrot (lunaire) a écrit:
La truie Houria Bouteldja peut traiter les français blancs de "sous chiens" à la télé sans aucune sanction pénale...
Unique exemple recyclé ad vitam - un peu comme l'Islam en France selon Jamel Debbouze.
Et pour les "porcs" qui balancent leur "prêt à penser" raciste et qui ne sont pas condamnés, vous en faites quoi?



Ah bah dommage, avec la bouse ça fait déjà deux exemples...Sinon, les porcs, quels porcs ? Ceux de "l'institut contre l'Islamophobie" ? Ceux là il faut les condamner, oui ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mar 20 Sep - 18:02

Eurynome a écrit:

Pierrot (lunaire) a écrit:

Oui, oui, en règle générale, le burkini, c'est pas ,pour foutre la merde, bien sur...
Quoi, voir une nageuse en burkini vous empêche de profiter du soleil? De la plage? De la bonne baignade?
Vous savez qu'un burkini, d'un point de vue purement technique, c'est juste une combinaison de plongée? Ça n'intègre un champ de force pour empêcher les personnes qui n'en portent pas de se baigner.
Ah, au fait:
https://fr.sputniknews.com/international/201608271027480217-musulmanes-ventes-burkini/
http://www.20minutes.fr/lille/1910835-20160819-burkini-tenue-fait-partie-culte-musulman
Je suis aussi tombé sur ceci:
http://www.muslimpress.com/Sections-actualit%C3%A9-35/105609-burkini-40-des-acheteuses-ne-sont-pas-musulmanes



Mais oui, mais oui....Le niqab et le burkini, "ça fait de mal à personne", et y voir la traditionnelle tactique salafiste pour déstabiliser l'état démocratique et laïque est une tendance à la paranoïa, bien sur, sans compter que ça permet à la femme de se libérer, bien sur... clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Dim 2 Oct - 8:17

Pierrot (lunaire) a écrit:
Dieu sait que les polonais ont été traités de sales polacks et surtout les italiens de sales ritals ! Pourtant..aucune revendication communautariste, pas de délinquance juvéniles comparables à celle des "chances pour la France", étrange, non ?

Peut être tout simplement parce qu’ils deviennent "invisibles", passé une génération?
Même couleur de peau, religion similaire... Quand les enfants naissent en France, pas facile de déterminer son "niveau de soucherie". Ce sont des descendants d'immigrés aussi, mais, bizarrement, on leur fait jamais la réflexion. Même couleur de peau, religion similaire.

A l'inverse si vous avez une couleur de peau différente, il y aura toujours un idiot pour vous dire que vous n'êtes "pas de souche"... quand bien même votre famille serait en France depuis quelques générations.
Ironie du sort, j'ai croisé pas mal de personnes qui avaient des origines immigrés... et qui ont rejoint la bêtise ambiante concernant "les Français de souche". Preuve que l'humain oublie facilement d'où il vient.
Moi, je n'ai pas oublié et c'est pour ça que j'estime que les idées défendues par des personnalités qui surfent sur le racisme doivent être combattus.

Pour les deux dernières phrases:
-vous savez que les revendications communautaristes sont nourries par une ambiance d'exclusion? Vous croyez que c'est un hasard si Malcolm X est apparu en pleine ségrégation des noirs? Vous croyez que des descendants d'immigrés vont adopter une identité nationale alors qu'on passe leur temps à leur répéter qu'ils ne sont pas vraiment Français? Et la notion de "Français de souche", c'est pas du communautarisme, peut être?! rabbit
-délinquance juvénile faite par des "chances pour la France"... C'est drôle, je croyait qu'ils n'existait pas de statistiques ethniques geek ?
Et puis, ça veut dire quoi? "La délinquance est moins grave quand c'est fait par un Français de souche"?

"[...]Loin de moi cependant l'idée de faire du combat pour les droits des femmes et des personnes LGBT un sous-combat de la laïcité et encore moins un combat anti-religion. En particulier, on confond beaucoup actuellement dans le débat public respect de la laïcité et droits des femmes (musulmanes). Cette confusion est à la fois compréhensible et dommageable, car ces deux combats sont inextricables et pourtant distincts.

L'intégrisme religieux n'est pas le seul frein à l'avancée de ces droits, ce serait trop facile de dégager ainsi le reste de la société de toute responsabilité. Les freins sont aussi culturels, quelles que soient les croyances, non-croyance, pratiques et non-pratiques religieuses.
Le respect de la laïcité est un préalable indispensable, car il permet de placer le combat pour les droits des femmes, comme celui pour les droits des personnes LGBT, sur le plan strictement politique des valeurs républicaines de liberté et d'égalité, pour lutter contre tous les préjugés et toutes les indifférences, qu'ils soient d'origine religieuse ou culturelle.

Je rechigne beaucoup à remettre sur la table le sujet du burkini qui a empoisonné les débats à la fin du mois d'août, mais il m'est difficile de traiter de cette relation complexe entre laïcité et droits des femmes sans l'aborder. Je suis en parfait accord avec la position raisonnée, équilibrée, exposée par Marisol Touraine. Oui, on peut être à la fois pour le droit de porter le burkini, au nom de la laïcité, et contre le rapport au corps de la femme que ce vêtement symbolise, au nom du féminisme.


Respecter la laïcité c'est reconnaître que le rôle de l'Etat est de garantir le droit à chacun d'exercer sa liberté religieuse tant que celle-ci ne contrevient pas à l'ordre public ou à la liberté d'autrui. C'est donc refuser d'envoyer la police sur les plages pour savoir si une femme est couverte de la tête aux pieds par conviction religieuse ou parce qu'elle craint les coups de soleil.

Se battre pour l'égalité entre les femmes et les hommes, c'est donner les moyens aux femmes de faire des choix libres, y compris par conviction religieuse ou en dépit de celle-ci. C'est promouvoir l'idée que c'est aux femmes de décider comment elles veulent se présenter à la société, quel rapport elles ont à leur corps et à leur sexualité, non pas pour se conformer contre leur gré à des normes sociales, culturelles ou religieuses, mais en fonction de l'image qu'elles se sont librement construites d'elles-mêmes. C'est un combat que l'on mène par l'accès à l'éducation (des filles et des garçons), à la culture (pour les femmes et les hommes), à l'émancipation économique des femmes. On ne libère personne de ses aliénations sociales, culturelles et familiales réelles ou supposées par décret.[...]"

Source: http://www.huffingtonpost.fr/corinne-narassiguin/avortement-droits-des-femmes-laicite_b_12271656.html?utm_hp_ref=france
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mer 16 Nov - 21:18

Eurynome a écrit:
Pierrot (lunaire) a écrit:
Dieu sait que les polonais ont été traités de sales polacks et surtout les italiens de sales ritals ! Pourtant..aucune revendication communautariste, pas de délinquance juvéniles comparables à celle des "chances pour la France", étrange, non ?

Peut être tout simplement parce qu’ils deviennent "invisibles", passé une génération?
Même couleur de peau, religion similaire... Quand les enfants naissent en France, pas facile de déterminer son "niveau de soucherie". Ce sont des descendants d'immigrés aussi, mais, bizarrement, on leur fait jamais la réflexion. Même couleur de peau, religion similaire.

A l'inverse si vous avez une couleur de peau différente, il y aura toujours un idiot pour vous dire que vous n'êtes "pas de souche"... quand bien même votre famille serait en France depuis quelques générations.
Ironie du sort, j'ai croisé pas mal de personnes qui avaient des origines immigrés... et qui ont rejoint la bêtise ambiante concernant "les Français de souche". Preuve que l'humain oublie facilement d'où il vient.
Moi, je n'ai pas oublié et c'est pour ça que j'estime que les idées défendues par des personnalités qui surfent sur le racisme doivent être combattus.


Trop facile ! Les polonais étaient traité d'extrémistes religieux (les Francis Bouygues de l'époque faisaient aussi venir leurs prêtres cathos de Pologne) !  Very Happy

Et le polonais blond aux yeux bleus ou l'italien brun aux yeux noirs (je ne parle même pas du portugais) se repèrent aussi, ne vous déplaise ! 

La vérité, c'est que à peu près 50 % de ces immigrés sont retournés dans leur terre natale, et ceux qui sont restés se sont adaptés, malgré le traitement auquel ils avaient droit ! Comme ils se sont intégrés, le racisme à leur égard à finit part s'éteindre...Si ils avaient continuer de parler slave ou italien dans les transports en commun, s'ils avaient appelé leur fils pavel ou antonio, si il y avait eu des "redresseurs de torts" comme vous pour leur donner raison en TOUTE circonstance comme vous le faites avec les "chances pour la France", ils n'en seraient surement pas là (parfaitement intégrés).

Et je comprends l'immigré et le fils d'immigrés qui se sont parfaitement intégrés (à la dure) et  qui ne se sentant pas solidaires des racailles actuelles !  Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mer 16 Nov - 21:23

Eurynome a écrit:



Pour les deux dernières phrases:
-vous savez que les revendications communautaristes sont nourries par une ambiance d'exclusion? Vous croyez que c'est un hasard si Malcolm X est apparu en pleine ségrégation des noirs? Vous croyez que des descendants d'immigrés vont adopter une identité nationale alors qu'on passe leur temps à leur répéter qu'ils ne sont pas vraiment Français? Et la notion de "Français de souche", c'est pas du communautarisme, peut être?! rabbit
-délinquance juvénile faite par des "chances pour la France"... C'est drôle, je croyait qu'ils n'existait pas de statistiques ethniques geek ?
Et puis, ça veut dire quoi? "La délinquance est moins grave quand c'est fait par un Français de souche"?


Ah...Nous vivons donc la ségrégation en France...Manuel Valls, sort de ce corps !  jocolor


QUI (parmi les gouvernants) dit à ces pauvres choux qu'ils "ne sont pas français" ?  What a Face


La notion de "sous chien" de votre grande amie Houria Bouteldja, c'est plus que du communautarisme, c'est une insulte ! (que vous approuvez, bien sur). 




Sinon, vous n'allez pas ENCORE relancer votre obsession des statistiques, je  viens à peine de vous clouer le bec sur le sujet il y a quelques semaines, je vais finir par croire que vous êtes atteint d'Alzheimer... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Castagne en Corse   Mer 16 Nov - 21:25

Quand au Burkini, seul un salafiste comme vous, ou la mère touraine, qui dot émerger au Quatar comme les copains UMPS peuvent le défendre, évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castagne en Corse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Castagne en Corse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» SÉMAPHORE - SAGRO (Haute-Corse)
» Corse : un adolescent tue toute sa famille
» ***Polyphonie Corse !***
» ballade en train en corse RAFFALLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Montmirail :: Débats :: Actualités-
Sauter vers: