Duché de Montmirail

Forum politique et rpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2781
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Ven 6 Jan - 18:36

En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable

Peu avant les vacances de fin d’année, j’ai participé à une formation sur l’étude de la langue, c’est-à-dire, pour parler vulgairement, sur la grammaire.

Car, soi-disant, la réforme apporte des modifications importantes dans la terminologie à enseigner aux élèves. Nos inspecteurs nous avaient d’ailleurs envoyé au mois d’octobre un document complet et détaillé sur le sujet, pour nous aider à comprendre les nouveaux programmes de grammaire. Effort louable qui n’a pas été fait dans toutes les académies, loin de là.

Bref, ce document devait nous aider à comprendre les changements en grammaire, et donc à les appliquer en classe. Je vais entrer un peu dans les détails, pas trop non plus. Je me doute que vos cours de grammaire sont pour certains fort loin, alors que les excès des fêtes sont eux fort récents… Je ne devrais de plus pas m’inquiéter, puisqu’il est annoncé d’emblée que le but de tout cela est la simplification ! Encore un choc de simplification, c’est merveilleux !

Sauf que j’ai appris – nous avons appris – à nous méfier des chocs de simplification gouvernementaux, et qu’une fois encore nous avons hélas raison.

Accords & désaccords

Un nouvel intitulé est apparu, issu du travail des linguistes, appelé le prédicat. C’est, dans une phrase, ce qui se définit par, je cite, « ce qu’on dit du sujet ». Bon. Par exemple, dans la phrase « Lucie a passé de bonnes vacances de Noël », le sujet, c’est Lucie, et le prédicat c’est ce qui est dit sur Lucie. Et que dit-on sur Lucie ? Qu’elle a passé de bonnes vacances de Noël. Le prédicat dans cette phrase, c’est donc « a passé de bonnes vacances de Noël ».

Simple. Efficace, parfait. Arrêtons de nous encombrer avec des notions complexes, des compléments d’objets directs, indirects, seconds, des compléments circonstanciels, et tout ce charabia qui perturbait nos chères têtes blondes et n’avait aucune utilité !

Sauf que non. Désolés, mais nous avons encore un peu besoin de tout cela. Ne serait-ce, par exemple, que pour les accords, vous savez, les accords du participe passé notamment. La règle insupportable que vous avez apprise il y a fort longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine : « Avec l’auxilaire avoir, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct lorsque celui-ci est placé avant l’auxilaire ». C’est-à-dire : « Les vacances que Lucie a passÉES ont été très bonnes ».

Alors oui, mais si on ne distingue plus les différents compléments, comment va-t-on apprendre aux élèves à accorder des participes passés ? Réponse de l’inspection : alors si, lorsqu’on aborde ces questions d’accords, il faut enseigner aux élèves les différents compléments.

Donc, si j’ai bien saisi, il faut enseigner uniquement sujet et prédicat… sauf qu’il faut aussi parfois enseigner les compléments parce que cela reste nécessaire. Ah. Donc nous rajoutons bien une notion, le prédicat, mais sans enlever les autres. Encore une fois, moi, la simplification, je ne la perçois pas… Mes collègues non plus, vus les regards incrédules que nous échangions.

Au cours du stage, un collègue a demandé comment analyser une phrase avec plusieurs verbes et plusieurs sujets. Par exemple : « Lucie a passé de bonnes vacances, le Père Noël a été généreux, les fêtes furent très réussies. » Réponse de l’inspecteur : on ne considère que le premier sujet. Le sujet de la phrase, c’est Lucie. Et le Père Noël ? Et les fêtes ? Ce sont bien des sujets eux aussi ! Ils sont sur le même plan que le sujet « Lucie » ! Eh bien non, d’après l’inspecteur. Consternation muette dans les rangs.

Ah si, il y a un autre changement ! Jusque-là dans une phrase il y avait les compléments essentiels et les compléments circonstanciels. Les compléments essentiels sont ceux qu’on ne peut ni bouger, ni enlever sans rendre la phrase incomplète et incorrecte. Dans mon exemple, si on enlève « de bonnes vacances de Noël », il ne reste que « Lucie a passé », ce qui est manifestement incomplet au niveau du sens. Nous avons immédiatement envie de demander « mais Lucie a passé quoi ?! ». Donc c’est essentiel.

Compléments circonstanciels et essentiels, c’est fini

Un complément circonstanciel n’est pas indispensable, il ne fait que préciser les circonstances : « Lucie a reçu des cadeaux pendant les fêtes de Noël », nous pouvons enlever la précision sur les fêtes, la phrase « Lucie a reçu des cadeaux » reste correcte.

Eh bien, compléments essentiels et circonstanciels, c’est fini. Maintenant, c’est compléments de verbe et compléments de phrase. Pourquoi ? Je n’ai pas compris. Quelle différence ? Je n’ai pas compris. Réponses évasives des inspecteurs, que je n’ai pas comprises non plus, décidément, même avant de commencer à boire du champagne, je ne comprenais plus grand-chose.

De plus, ces soi-disant changements imposés par les programmes, et relayés par l’inspection… ne sont appliqués nulle part ! Je peux témoigner qu’ils ne sont pas enseignés au primaire, où mes enfants continuent cette année d’apprendre compléments circonstanciels et autres compléments d’objet directs. Et l’école de mes enfants n’est nullement un repaire peuplé d’irréductibles enseignants réfractaires à toute réforme.

Car même dans nos nouveaux manuels de collège, ceux édités exprès cette année, rien n’a changé ! Les notions de prédicat ou de complément de verbe sont à peine mentionnées, et tous les compléments d’objet, directs, indirects, essentiels, circonstanciels… sont bien là et constituent la base de l’enseignement de la langue. Si si ! Dans tous les manuels que j’ai reçus ! Même ceux réalisés sous la houlette d’inspecteurs ! Alors nous, que devons-nous enseigner à nos élèves ?
Réponse : Kev Adams.

Non, je ne plaisante pas. Mon taux d’alcoolémie est depuis longtemps redescendu à un niveau tout ce qu’il y a de plus raisonnable. Au stage, on nous a fait travailler sur un extrait d’interview de Kev Adams, idole des jeunes dont les textes peuvent être considérés comme humoristiques, mais sûrement pas littéraires.

Molière vs Hanouna

Nous étions affligés. Bien sûr que nous faisons travailler nos élèves sur les différents niveaux de langue, pour les habituer à les repérer, à les utiliser, à passer de l’un à l’autre… Mais est-ce vraiment notre rôle de leur donner à lire du Kev Adams ? Ne pouvons-nous pas faire ce même exercice avec un extrait de Zazie dans le métro ?

Il semble que non, nous ne devons plus essayer d’ouvrir nos élèves à la littérature, de leur présenter des œuvres qu’ils n’iront pas lire d’eux-mêmes. Non, à nous de nous abaisser au niveau des divertissements télévisés. J’ai hâte que nous arrêtions d’étudier le théâtre de ce casse-pieds de Molière, et qu’enfin nous puissions nous gausser en classe devant les facéties de Cyril Hanouna !
Là je sens que certains sont atterrés, et ont hâte d’en finir. Eh bien non ! Il me reste à vous raconter un point encore de ce stage, et pas le moindre. Car devant nos yeux ébahis, le problème de la difficulté des accords français a été résolu en une maxime à graver en lettres d’or au-dessus de tous les tableaux de France et de Navarre : « en fait, en langue, tout est négociable ».

Si. Je vous jure. Si l’élève a fait une faute, mais qu’il est capable de justifier son choix, même de façon totalement erronée, alors nous devons considérer qu’il a raison.

Par exemple, s’il écrit « Les cadeaux que Lucie a reçue lui ont plue », nous sommes en droit (ô généreuse inspection) de lui demander des comptes sur ses accords défaillants des participes passés. Mais si l’élève répond « Ben on parle de Lucie, or Lucie est une fille, donc j’ai mis des E », eh bien cet élève, qui a fait preuve d’une capacité à justifier ses erreurs… a finalement raison !

Inspecteurs dépités, professeurs atterrés

Je suis incapable d’en raconter davantage, me replonger pour vous dans le souvenir de ces heures de stage me donne uniquement envie d’abandonner mon clavier et d’aller chercher s’il ne reste pas une bouteille de champagne à vider.

Je préciserai quand même que les inspecteurs eux-mêmes semblaient dépités, et ne nous ont donné l’impression que de répéter un discours formaté avec lequel eux-mêmes n’étaient pas du tout en accord. Mais, en fonctionnaires, ils ont fonctionné.

Car manifestement ces « directives orthographiques » viennent de haut, de très haut. Elles sont mêmes appliquées pour montrer l’exemple sur le compte Twitter officiel du Palais de l’Elysée, pas plus tard que le 31 décembre 2016. Je vous laisse donc avec la lecture des messages retranscrivant le discours de vœux du président de la République française. Votre mission, si vous l’acceptez, est de trouver ce qui, il y a encore peu de temps, constituait des « fautes d’orthographe ». A vous ensuite d’inventer la justification adéquate qui permet dorénavant de passer outre et d’écrire n’importe quoi.
Sur ce, quitte à commencer cette année 2017 en étant plus élitiste que jamais : « Novum annum faustum, felicem fortunatumque ex animo vobis opto. »

http://www.telerama.fr/monde/en-2017-la-grammaire-est-simplifiee-voire-negociable,152119.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 7 Jan - 15:06

Atterrant, et tellement peu surprenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 7 Jan - 17:02

L'article a écrit:
Arrêtons de nous encombrer avec des notions complexes, des compléments d’objets directs, indirects, seconds, des compléments circonstanciels, et tout ce charabia qui perturbait nos chères têtes blondes et n’avait aucune utilité !
Je n'ai plus aucun souvenir de ces mécanismes... mais je les utilise sans m'en rendre compte lorsque j'écris. C'est dire si l'école remonte à loin... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2781
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 7 Jan - 19:09

COD et compléments circonstanciels, je vois. COI, c'est plus flou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 14 Jan - 17:19

"Quand on est petit, on apprend le COD et les compléments circonstanciels.
Quand on est grand, on apprend le CDD et le temps partiel."
L'article a écrit:
Non, je ne plaisante pas. Mon taux d’alcoolémie est depuis longtemps redescendu à un niveau tout ce qu’il y a de plus raisonnable. Au stage, on nous a fait travailler sur un extrait d’interview de Kev Adams, idole des jeunes dont les textes peuvent être considérés comme humoristiques, mais sûrement pas littéraires.
[...]Il semble que non, nous ne devons plus essayer d’ouvrir nos élèves à la littérature, de leur présenter des œuvres qu’ils n’iront pas lire d’eux-mêmes. Non, à nous de nous abaisser au niveau des divertissements télévisés. J’ai hâte que nous arrêtions d’étudier le théâtre de ce casse-pieds de Molière, et qu’enfin nous puissions nous gausser en classe devant les facéties de Cyril Hanouna !"
Pourtant, au risque de choquer, Kev Adams pourrait être une bonne intro pour ouvrir à Molière: on est toujours dans le registre de la comédie, avec l'idée de caricaturer le monde et d'en pointer les travers.
Faut pas se leurrer, Molière, c'est pas de la tarte pour les jeunes: le vocabulaire est différent (et encore, comparé à Rabelais...), le contexte est différent (étudier les pièces de Molière revient à faire un cours d'Histoire)... D'où l'idée de mettre des comparatifs: là, Kev Adams mais on pourrait aussi compléter avec d'autres comiques, remonter l'Histoire avec cette tradition de la comédie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mar 17 Jan - 14:38

Eurynome a écrit:

L'article a écrit:
Non, je ne plaisante pas. Mon taux d’alcoolémie est depuis longtemps redescendu à un niveau tout ce qu’il y a de plus raisonnable. Au stage, on nous a fait travailler sur un extrait d’interview de Kev Adams, idole des jeunes dont les textes peuvent être considérés comme humoristiques, mais sûrement pas littéraires.
[...]Il semble que non, nous ne devons plus essayer d’ouvrir nos élèves à la littérature, de leur présenter des œuvres qu’ils n’iront pas lire d’eux-mêmes. Non, à nous de nous abaisser au niveau des divertissements télévisés. J’ai hâte que nous arrêtions d’étudier le théâtre de ce casse-pieds de Molière, et qu’enfin nous puissions nous gausser en classe devant les facéties de Cyril Hanouna !"
Pourtant, au risque de choquer, Kev Adams pourrait être une bonne intro pour ouvrir à Molière: on est toujours dans le registre de la comédie, avec l'idée de caricaturer le monde et d'en pointer les travers.
Faut pas se leurrer, Molière, c'est pas de la tarte pour les jeunes: le vocabulaire est différent (et encore, comparé à Rabelais...), le contexte est différent (étudier les pièces de Molière revient à faire un cours d'Histoire)... D'où l'idée de mettre des comparatifs: là, Kev Adams mais on pourrait aussi compléter avec d'autres comiques, remonter l'Histoire avec cette tradition de la comédie.


Bienvenue dans le "meilleur des mondes" (brave new world) selon Eurynome...













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 29 Jan - 11:12

C'est ça, versez dans la caricature stupide et n'essayez même pas de réfléchir à ce que je viens de poster.
Marrant que vous postiez ça, vu le lien qu'on peut facilement faire entre l'ignorance crasse et la poussée en force des identités d'extrême-droite... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 29 Jan - 16:00

Ce n'est pas une caricature, c'est visionnaire, et très proche de la réalité déjà existante, mais impossible de faire réfléchir un collabo lobotomisé comme vous...

L'ignorance crasse se trouve d'abord et avant tout dans la progéniture de vos "chances pour la France", c'est un fait, que vous allez nier, bien sur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 12 Mar - 10:26

Pierrot (lunaire) a écrit:
L'ignorance crasse se trouve d'abord et avant tout dans la progéniture de vos "chances pour la France", c'est un fait, que vous allez nier, bien sur...
Et une pièce de plus à mettre à votre dossier de raciste râleur.
Voyez, quand vous m'accusez de divers maux et que je demande des sources! Cool

Réfléchissez-y deux secondes:
Kev Adams (mais on peut citer d'autres personnes) est un acteur qui croque les absurdités de la société en utilisant le registre de l'humour... C'est pas exactement ce que faisait Molière?

Pourquoi étudier Molière? Du point de vue du Français, la langue a évolué (donc apprendre Molière ne va, à priori, pas améliorer le niveau d'orthographe) et le contexte a changé (Le Bourgeois Gentilhomme fait référence à une visite d'ambassadeurs ottomans)... Reste l'Histoire (Molière, témoin de l'époque Louis XIV), l'Histoire de l'Art (Molière, premier comique moderne?).... Reste à à soumettre ces éléments à la classe.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je me souviens que les cours de littérature (au collège, la période où on étudie Molière) tournaient rapidement à la foire au bâillement: à part peut être quelques personnes dans la classe qui envisagent une carrière dans la fiction, c'est pas particulièrement marrant de décortiquer deux paragraphes pendant 1 ou 2 heures.
Si la littérature peut s'apparenter à de la gastronomie (chaque livre a une saveur), le cours de littérature s’apparente plutôt au fait de mâchonner chaque ingrédient pendant d'interminables minutes et ne plus du tout avoir faim quand le plat est cuisiné.

Je connais pas beaucoup de personnes qui ont gardé un souvenir agréable des classiques étudiés au collège. silent Alors, pour donner le goût de la lecture/culture, bonjour!

D'où la nécessité de rendre tout cela attirant, d'encourager l'élève à laisser sa chance au cours.
Je le répète, Kev Adams (ou tout autre acteur comique populaire), peut faire office de porte d'entrée: aborder l'histoire des comiques, remonter jusqu'à Molière, faire un comparatif et puis, tiens, pourquoi montrer l'Avare avec De Funès?
Tenez, à titre d'exemple, en Anglais, on a eu droit au Monthy Python (pour les légendes arthuriennes), au Seigneur des Anneaux (à l'époque, le premier film venait juste de sortir) et à Harry Potter.
En Espagnol, on a eu droit à Mafalda et à Mordillo.
En Latin, les élèves (parce que je n'étudiait pas ce cours) ont eu droit à Astérix.
En Histoire, selon l’époque travaillée, on avait droit à un épisode de Il Était Une Fois L'homme ou à l'ouverture du Soldat Ryan (la scène du Débarquement, avec le soldat qui patauge dans ses boyaux en criant "Maman", juste avant d'aller à la cantoche... Merci Spielberg! Suspect)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 12 Mar - 14:31

Eurynome a écrit:
Pierrot (lunaire) a écrit:
L'ignorance crasse se trouve d'abord et avant tout dans la progéniture de vos "chances pour la France", c'est un fait, que vous allez nier, bien sur...
Et une pièce de plus à mettre à votre dossier de raciste râleur.


Quand on énonce une évidence que même des profs de gauche ne contestent plus, on est un "waciste waleur, dont acte... cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 12 Mar - 14:32

Eurynome a écrit:



Réfléchissez-y deux secondes:
Kev Adams (mais on peut citer d'autres personnes) est un acteur qui croque les absurdités de la société en utilisant le registre de l'humour... C'est pas exactement ce que faisait Molière?


Mais oui, mais oui, et Jean Marie Bigard, c'est le nouveau Rabelais sans doute... clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 12 Mar - 14:35

Eurynome a écrit:





Je ne sais pas pour vous, mais moi, je me souviens que les cours de littérature (au collège, la période où on étudie Molière) tournaient rapidement à la foire au bâillement: à part peut être quelques personnes dans la classe qui envisagent une carrière dans la fiction, c'est pas particulièrement marrant de décortiquer deux paragraphes pendant 1 ou 2 heures.
Si la littérature peut s'apparenter à de la gastronomie (chaque livre a une saveur), le cours de littérature s’apparente plutôt au fait de mâchonner chaque ingrédient pendant d'interminables minutes et ne plus du tout avoir faim quand le plat est cuisiné.

Je connais pas beaucoup de personnes qui ont gardé un souvenir agréable des classiques étudiés au collège. silent Alors, pour donner le goût de la lecture/culture, bonjour!


Etudier et apprendre, ce n'est pas toujours aussi marrant qu'une partie de nintendo avec les potes devant une pizza... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Dim 12 Mar - 14:36

Eurynome a écrit:



Pourquoi étudier Molière? Du point de vue du Français, la langue a évolué (donc apprendre Molière ne va, à priori, pas améliorer le niveau d'orthographe) et le contexte a changé (Le Bourgeois Gentilhomme fait référence à une visite d'ambassadeurs ottomans)... Reste l'Histoire (Molière, témoin de l'époque Louis XIV), l'Histoire de l'Art (Molière, premier comique moderne?).... Reste à à soumettre ces éléments à la classe.


Bien, donc pour la rentrée 2017, étude de "Touche pas à mon poste" et du vocabulaire de Cyril Hanouna dans toutes les classes... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 18 Mar - 14:59

Pierrot (lunaire) a écrit:
Quand on énonce une évidence que même des profs de gauche ne contestent plus, on est un "waciste waleur, dont acte...
Quelle "évidence"? Balancer que les gosses d'immigrés sont par essence des ignares est consternant de stupidité - et ne fait que souligner votre xénophobie crasse.
Allez, continuez donc sur votre lancée: ignares, délinquants, que manque t'il d'autre?

Pierrot (lunaire) a écrit:
Mais oui, mais oui, et Jean Marie Bigard, c'est le nouveau Rabelais sans doute...
Allez, je vais faire comme si vous aviez la volonté de comprendre mon raisonnement ...
D'une, Rabelais ne montait pas beaucoup sur scène. Par contre, c'est vrai qu'on retrouve la même verve caricaturiste que pour Molière.
Au fait, il fait quoi, Bigard? C'est pas un comédien? Qui base son humour sur les travers de son époque?
Pas le nouveau Rabelais, non, mais, tout comme Kev Admas, il n'est pas idiot d'utiliser un de ces textes pour un cours. Enfin, faut qu'il y ai un rapport avec le cours, hein, que ça fasse la jonction entre les envies des élèves et les attentes du prof.

Pierrot (lunaire) a écrit:
Etudier et apprendre, ce n'est pas toujours aussi marrant qu'une partie de nintendo avec les potes devant une pizza...
Allez dire ça à 20-25 jeunes, entassés dans la classe, qui suivent avidement l'heure pour enfin sortir du cours (situation VECUE pendant des années... côté Élève, je précise).
D'où la nécessité de ruser pour capter leur attention.

L'important n'est-il pas que la classe sorte du cours avec des connaissances supplémentaires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 18 Mar - 16:44

Eurynome a écrit:
Pierrot (lunaire) a écrit:
Quand on énonce une évidence que même des profs de gauche ne contestent plus, on est un "waciste waleur, dont acte...
Quelle "évidence"? Balancer que les gosses d'immigrés sont par essence des ignares est consternant de stupidité - et ne fait que souligner votre xénophobie crasse.
Allez, continuez donc sur votre lancée: ignares, délinquants, que manque t'il d'autre?


Pas "par essence", fils de pute, mais dans les faits, concrètement, et je n'ai jamais rien dit d'autre, petite ordure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 18 Mar - 16:45

Eurynome a écrit:



Pierrot (lunaire) a écrit:
Mais oui, mais oui, et Jean Marie Bigard, c'est le nouveau Rabelais sans doute...
Allez, je vais faire comme si vous aviez la volonté de comprendre mon raisonnement ...
D'une, Rabelais ne montait pas beaucoup sur scène. Par contre, c'est vrai qu'on retrouve la même verve caricaturiste que pour Molière.
Au fait, il fait quoi, Bigard? C'est pas un comédien? Qui base son humour sur les travers de son époque?
Pas le nouveau Rabelais, non, mais, tout comme Kev Admas, il n'est pas idiot d'utiliser un de ces textes pour un cours. Enfin, faut qu'il y ai un rapport avec le cours, hein, que ça fasse la jonction entre les envies des élèves et les attentes du prof.




L'éducation, ce n'est pas "les envies des élèves", sinistre inculte et triple con...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Sam 18 Mar - 16:48

Eurynome a écrit:


Pierrot (lunaire) a écrit:
Etudier et apprendre, ce n'est pas toujours aussi marrant qu'une partie de nintendo avec les potes devant une pizza...
Allez dire ça à 20-25 jeunes, entassés dans la classe, qui suivent avidement l'heure pour enfin sortir du cours (situation VECUE pendant des années... côté Élève, je précise).
D'où la nécessité de ruser pour capter leur attention.

L'important n'est-il pas que la classe sorte du cours avec des connaissances supplémentaires?

Et la classe sort du cour "avec des connaissances supplémentaires" ? La réponse est dans la question...

Et les élèves ne s'amusaient pas plus en cour en 1910 ou en 1950...Mais bien sur, la doxa actuelle veut que le système de l'éducation soit un parc Disney au service des "élèves"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1412
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mar 28 Mar - 7:54

Tss tss, toujours aussi poli à ce que je vois... Ce qui est sûr, c'est qu'en classe, vous avez dû louper le cours sur les bonnes manières. Rolling Eyes (et après, ça va chouiner que ça se sent insulté - sans jamais pouvoir prouver quoi que ce soit derrière)
Et vous prétendez pouvoir livrer une critique du système éducatif?
Pierrot (lunaire) a écrit:
Mais bien sur, la doxa actuelle veut que le système de l'éducation soit un parc Disney au service des "élèves"...
Nope, la "doxa" (comme disent tous les complotistes incultes) veut optimiser les chances de l'élève d'apprendre, sachant que les occasions pour les jeunes de se distraire ont été multipliés et que l'on est dans une situation professionnelle où l'on réclame des compétences de plus en plus pointue MAIS où l'obtention d'un diplôme ne garantit plus un emploi.
Dès lors, le but est de donner aux élèves le goût d'apprendre, de titiller leur curiosité, qualité essentielle pour progresser.



Ça s'appelle "s'adapter aux évolutions de la société" et ça implique une part d'expérimentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mar 28 Mar - 13:49

Eurynome a écrit:
Tss tss, toujours aussi poli à ce que je vois... 


Dit il, notre Tartufe, après m'avoir traité de nazi... Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mar 28 Mar - 13:50

Eurynome a écrit:
Ce qui est sûr, c'est qu'en classe, vous avez dû louper le cours sur les bonnes manières. Rolling Eyes 


Et pourtant, mon maître à penser Albert Camus m'avait bien dit "On ne répond pas à l'égout" et pourtant, je vous réponds, incohérence de ma part, due sans doute à mes bonnes manières... Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mar 28 Mar - 13:51

Eurynome a écrit:

Pierrot (lunaire) a écrit:
Mais bien sur, la doxa actuelle veut que le système de l'éducation soit un parc Disney au service des "élèves"...
Nope, la "doxa" (comme disent tous les complotistes incultes) veut optimiser les chances de l'élève d'apprendre, sachant que les occasions pour les jeunes de se distraire ont été multipliés et que l'on est dans une situation professionnelle où l'on réclame des compétences de plus en plus pointue MAIS où l'obtention d'un diplôme ne garantit plus un emploi.
Dès lors, le but est de donner aux élèves le goût d'apprendre, de titiller leur curiosité, qualité essentielle pour progresser.



Ça s'appelle "s'adapter aux évolutions de la société" et ça implique une part d'expérimentation.


Là, par contre, je ne répondrais même pas à un pitre qui veut remplacer Molière par Kev' Adams... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2781
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mar 28 Mar - 20:52

Il faut bien avouer que la société de Molière comme celle de Balzac est un peu dépassée.

Mais L'écume des jours de Boris Vian se passe également dans une France lointaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mer 29 Mar - 14:58

Ysaline de Montmirail a écrit:
Il faut bien avouer que la société de Molière comme celle de Balzac est un peu dépassée.


Oui, la culture, de façon générale, est dépassée... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2781
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Mer 29 Mar - 20:01

Mais il n'est pas bien utile de connaître les jugements de Molière sur la société de son temps...

Les participants aux Grosses Têtes ont une certaine culture mais son utilité est également limitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   Jeu 30 Mar - 13:25

Erreur ! Le Tartufe, les femmes savantes, le bourgeois gentilhomme sont on ne peut plus d'actualité, il faut juste savoir transposer...


Les grosses têtes finirons par s'éteindre d'elles même quand il n'y aura plus que des kev'adams...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable   

Revenir en haut Aller en bas
 
En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» OU VOIR LES MATCHES DE LA CAN 2017?
» Grammaire normande
» Orthographe et Grammaire ...
» Choisir l'éditeur de message en mode simplifié (comme Word)
» lexique et grammaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Montmirail :: Débats :: Culture et philosophie-
Sauter vers: