Duché de Montmirail

Forum politique et rpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2450
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Lun 5 Juin - 19:03



Suicide de l'Europe : Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants

Ne pas avoir d'enfant peut être involontaire, subi et constitue souvent une vraie souffrance à laquelle l'Eglise sait apporter son aide et sa consolation. Les couples concernés peuvent s'orienter vers l'adoption ou discerner une autre vocation. En revanche, lorsque l'on constate que la plupart des dirigeants européens n'ont pas d'enfant, il est légitime de douter de leur capacité à diriger et à protéger leur propre peuple (sauf s'il s'agir d'un pur hasard statistique).

C'est ce qu'a constaté Phil Lawer :

Emmanuel Macron, le nouveau président français, n’a pas d’enfants (il a épousé son ancienne prof, de 25 ans son aînée)

La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfants

Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfants

Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfants

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfants

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfants

Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfants

Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfants

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfants

Le premier ministre belge, Charles Michel, a deux enfants, une moyenne haute dans cette Europe qui ne se reproduit plus. Mais son prédécesseur, Élio di Rupo, était un homosexuel sans enfant.

Un rapport de recherche de l'Union européenne intitulé "No kids, no problem" (Pas d'enfants, pas de problème) soulignait (encourageait?) cette tendance suicidaire de l'Europe. Il est intéressant de lire l'analyse de Giulio Meotti, journaliste culturel à Il Foglio en Italie :

"Jamais l’Europe n’a été dirigée par autant de politiciens sans enfants. Ils sont modernes, ouverts, multiculturels et savent que « tout finira avec eux ». À court terme, être sans enfant est un soulagement car cela implique zéro dépense pour la famille, aucun sacrifice et personne pour se plaindre d’un avenir mal préparé (...)

Etre mère ou père vous oblige à vous projeter dans l’avenir du pays dont vous avez la charge. Mais les dirigeants les plus importants d’Europe ne laisseront aucun enfant derrière eux (...) N’ayant pas d’enfants, les dirigeants d’Europe donnent le sentiment de n’avoir aucune raison de s’inquiéter de l’avenir de leur continent. Le philosophe allemand Rüdiger Safranski a écrit:

"Pour les personnes sans enfants, penser en termes de générations futures n’est guère pertinent. Par conséquent, ils se comportent de plus en plus comme s’ils étaient les derniers, le dernier maillon de la chaîne".

« L’Europe se suicide. Ou du moins ses dirigeants ont décidé de se suicider », a écrit Douglas Murray dans The Times. « L’Europe aujourd’hui n’a pas envie de se reproduire, de se défendre, ni même de prendre parti pour elle-même dans un débat ». Murray, dans son nouveau livre, intitulé The Strange Death of Europe, baptise le phénomène : « une fatigue civilisationnelle existentielle ».

Angela Merkel a pris la décision fatidique d’ouvrir les portes de l’Allemagne à un million et demi de migrants pour enrayer l’hiver démographique de son pays. Ce n’est pas un hasard si Merkel, qui n’a pas d’enfants, a été appelée « la mère compatissante » des migrants. Merkel se moque de savoir si cet afflux massif de migrants ne risque pas modifier la société allemande en profondeur, et pour toujours.

Dennis Sewell a récemment écrit dans le Catholic Herald :

"Cette idée de « civilisation occidentale » rend plus épineuse la panique démographique. Sans elle, la réponse serait simple : l’Europe n’a aucune inquiétude à avoir sur le nombre de jeunes qu’il faut trouver pour soutenir ses personnes âgées dans leurs années de déclin. Plein de jeunes migrants cognent aux portes, grimpent sur les barbelés ou s’embarquent sur des fragiles esquifs pour atteindre nos rives. La seule chose à faire est les laisser entrer."

Le statut de femme sans enfant d’Angela Merkel est le reflet de la société allemande : 30% des femmes allemandes n’auront pas d’enfants indiquent les statistiques de l’Union européenne, et ce ratio passe à 40% chez les diplômées de l’Université. La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a déclaré que, sauf à redresser le taux de natalité, le pays devra « éteindre la lumière ».

Selon une nouvelle étude publiée par l’Institut national d’études démographiques, un quart des femmes européennes nées dans les années 1970 n’auront pas enfants. Les leaders européens ne sont pas différents. En 1940, une femme sur neuf née en Angleterre et au Pays de Galles était sans enfant à l’âge de 45 ans, mais en 1967, ce pourcentage est passé à une femme sur cinq.

Selon le philosophe Mathieu Bock-Coté, Macron, âgé de 39 ans, marié à son ancien professeur de théâtre elle-même âgée de 64 ans, est le symbole d’une « bonne mondialisation libérée de la mémoire de la gloire française perdue». Ce n’est pas un hasard si « Manif Pour Tous », un mouvement qui a lutté contre la légalisation du mariage homosexuel en France, a appelé à voter contre Macron en tant que « candidat antifamille ». Le slogan de Macron, « En Marche ! », incarne les élites mondialisées qui réduisent la politique à un exercice, une performance.

C’est pour conquérir l’Europe que le leader turc Erdogan exhorte les musulmans à avoir « cinq enfants » et que les imams musulmans exhortent leurs fidèles à « élever des enfants ». Les suprémacistes islamiques travaillent à produire un conflit de civilisations au cœur de l’Europe ; ils dépeignent les pays qui les accueillent en Occident comme des civilisations sur le point de s’effondrer, sans population, sans valeurs et ne portant plus aucun intérêt à leur propre culture.

A voir Merkel, Rutte, Macron et tous les autres, les suprémacistes islamiques auraient tort de se gêner. Nos dirigeants européens nous mènent comme des somnambules vers la catastrophe. Que peut bien leur faire qu’à la fin de leur vie, l’Europe ne soit plus l’Europe ? L'essayiste Joshua Mitchell l'a très bien expliqué, « se trouver » devient plus important que construire un monde. La longue chaîne des générations a déjà fait le travail. Maintenant, jouons ! ».

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/05/suicide-de-leurope-les-principaux-dirigeants-europ%C3%A9ens-nont-pas-denfants.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Lun 12 Juin - 16:54

Ma foi, Staline avait 3 fils, Mussolini avait 5 enfants, et Kim Ill Sung a prouvé quer la dictature peut devenir une affaire familiale.
Dans des exemples un peu moins... "extrêmes", Rousseau a écrit un traité sur l'éducation... mais a abandonné ces 5 enfants.
La rubrique fait-divers pourrait être tout aussi explicite, avec ces affaires d’enfants battus.

Tout le monde (sauf cas médicaux) peut avoir des enfants. Ça n'est pas une preuve de compétence ou d'intelligence. C'est savoir les éduquer qui l'est  - et on ne peut constater ce point que lorsque l'individu est devenu majeur. Et encore, qu'est ce qu'on fait quand les parents sont assez riches pour payer une personne qui élèvera leur bambin à leur place?

Se multiplier, mais pour quoi faire? La surpopulation est déjà un problème, aux dernières nouvelles, on n'a qu'une seule planète et il est techniquement impossible pour l'ensemble de la population mondiale d'avoir un niveau de vie "à l’Américaine".

Élever des enfants demande des efforts, "lourd pendant 9 mois et chiant pendant 20 ans" comme dirait une certaine bonne sœur... Et dans la plupart des cas, c'est la femme qui doit sacrifier sa carrière - pas étonnant que certaines y réfléchissent à deux fois.
Les avancées médicaux ont permit aux femmes de ne plus être (théoriquement) assujetti à leur propre organisme - comment leur reprocher d'en profiter?

Les leaders européens n'ont pas d'enfants, peut être parce qu'au contraire, ils se consacrent pleinement à leur tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2450
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Lun 12 Juin - 19:38

Mais la surpopulation étrangère se jette dans notre dépression démographique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1063
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Mar 13 Juin - 14:10

Eurynome a écrit:
Ma foi, Staline avait 3 fils, Mussolini avait 5 enfants, et Kim Ill Sung a prouvé quer la dictature peut devenir une affaire familiale.
Dans des exemples un peu moins... "extrêmes", Rousseau a écrit un traité sur l'éducation... mais a abandonné ces 5 enfants.
La rubrique fait-divers pourrait être tout aussi explicite, avec ces affaires d’enfants battus.

Tout le monde (sauf cas médicaux) peut avoir des enfants. Ça n'est pas une preuve de compétence ou d'intelligence. C'est savoir les éduquer qui l'est  - et on ne peut constater ce point que lorsque l'individu est devenu majeur. Et encore, qu'est ce qu'on fait quand les parents sont assez riches pour payer une personne qui élèvera leur bambin à leur place?

Se multiplier, mais pour quoi faire? La surpopulation est déjà un problème, aux dernières nouvelles, on n'a qu'une seule planète et il est techniquement impossible pour l'ensemble de la population mondiale d'avoir un niveau de vie "à l’Américaine".

Élever des enfants demande des efforts, "lourd pendant 9 mois et chiant pendant 20 ans" comme dirait une certaine bonne sœur... Et dans la plupart des cas, c'est la femme qui doit sacrifier sa carrière - pas étonnant que certaines y réfléchissent à deux fois.
Les avancées médicaux ont permit aux femmes de ne plus être (théoriquement) assujetti à leur propre organisme - comment leur reprocher d'en profiter?

Les leaders européens n'ont pas d'enfants, peut être parce qu'au contraire, ils se consacrent pleinement à leur tâche.


Non. 


Les critiques sur certains parents sont justes, mais quand on est un dirigeant de nation, on PEUT avoir des enfants, et les "bons dirigeants" avaient autant d'enfants que les mauvais que vous avez cité...Je pourrais même rajouter que Hirtler bien sur n'avait pas d'enfants... What a Face

Le fait que nos dirigeants actuels n'ont plus d'enfant prouve que leur mode de fonctionnement est "gavons nous tant qu'il en est encore temps, après nous le déluge"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurynome
Baron
avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Mar 13 Juin - 15:23

Ysaline de Montmirail a écrit:
Mais la surpopulation étrangère se jette dans notre dépression démographique.
Ca, c'est la façon dont le Salon Beige voit les choses.
C'est oublier un peu vite qu'avoir un importante progéniture est littéralement une "garantie pour l'avenir" dans des pays où il n'existe pas de protection sociale et où le taux de mortalité peut vite impacter les "bâtons de vieillesse". "Je n'ai pas plein d'enfants alors que je suis pauvre mais j'ai plein d'enfants parce que je suis pauvre", pour résumer un vieux cours de géo.
Logique donc que des familles immigrés qui viennent d'arriver en France soit susceptibles d'avoir plus d’enfants - je dit bien "susceptible" parce que dans le détails:

"La fécondité des femmes immigrées influe peu le taux de fécondité global. Si le taux de fécondité des femmes immigrées est supérieur à celui des autres (2,6 contre 1,9) il ne pèse que peu sur les statistiques (moins de 0,1 enfant par femme) car les femmes immigrées en âge d'avoir des enfants représentent moins d'une femme sur dix.  " (données relevées en 2012)
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/immigration-ce-qu-il-faut-retenir-des-chiffres-de-l-insee_1172299.html

Je me souviens avoir lu des articles comme quoi le taux de natalité baisserait "naturellement" avec l’accès à un meilleur niveau de vie - schéma qui pourrait s'appliquer aussi aux immigrés, qui, avec un taux de natalité initialement plus important, rejoindraient progressivement la moyenne nationale au fil des générations - mais impossible de retrouver la référence ou même de savoir si cette théorie a été revu...

Pierrot (lunaire) a écrit:
Le fait que nos dirigeants actuels n'ont plus d'enfant prouve que leur mode de fonctionnement est "gavons nous tant qu'il en est encore temps, après nous le déluge"...
Faut pas non plus oublier que le Salon Beige, à l'initiative de ce texte, est un site ouvertement catholique tendance "tradi" et pro-vie: il n'est pas interdit de penser que leur vision des choses est un peu biaisé.
Donc, si je suis votre analyse et que je l'étends, ne pas avoir d’enfants est un signe de "Je me gave, après moi le Déluge"?

Pour ma part, j'ai surtout l'impression que l'article ne fait au final que ressasser de vieilles thématiques (pour ne pas dire "fixettes") tel que "le Grand Remplacement" ou la "perte des valeurs chrétiennes" en les englobant dans la problématique plus générale de la natalité.
Je n'ai pas trouvé trace de ce fameux rapport de recherche "No kids, no problems" (juste un groupe facebook homonyme) mais il existe un livre nommé No Kids (signé Corinne Maier): https://www.amazon.fr/No-Kid-Quarante-raisons-denfant/dp/2841864057
Parce que je vous rassure, pour reprendre la sentence de l'article, on peut être moderne, ouvert, multiculturel... et penser à l'avenir. J'affirme même que ça va de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot (lunaire)
Baron
avatar

Messages : 1063
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 103
Localisation : Pantruche

MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Mer 14 Juin - 14:31

Blah, blah, blah de bobo de gauche classique...Pourquoi avez vous une stouquette ? §Pourquoi ces dames ont elles une foufoune ? Dieu ou pas Dieu, là n'est pas la question, admettons que tout soit crée donc, non  par Dieu mais par la nature...Hé bien il est évident que la nature, donc, a crée mâles et femelles pour s'accoupler et procréer, je sais, ça vous défrise, mais les faits sont têtus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysaline de Montmirail
Duchesse
avatar

Messages : 2450
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   Mer 14 Juin - 20:18

En France 34 % des naissances sont issues de l’immigration non européenne et de l’outre-mer

La Haute Autorité de Santé vient de publier un avis concernant le dépistage de la drépanocytose, la maladie génétique qui touche des personnes originaires d’Afrique (Afrique sub-saharienne et Maghreb), d’outre-mer, de certaines régions de la péninsule arabique, de l’Inde et du pourtour méditerranéen (en Europe sont concernées l’Italie du sud, la Sicile et la Grèce).

En France métropolitaine, seuls les nouveaux nés dont les parents sont originaires de ces régions sont dépistés : le nombre des dépistages effectués correspond donc à peu de choses près au nombre des naissances issues de l’immigration non européenne.

271.887 dépistages ont été effectués en métropole en 2012, ce qui représente 34 % du total des naissances en France (métropole).

Conclusion : en 2012, 34% des naissances en France étaient d’origine extra-européenne ou d’outre mer.

Il faut préciser que le nombre des tests de drépanocytose effectués ne correspond pas exactement au nombre des naissances issues de l’immigration non européenne :

– Le test concerne les nouveaux nés issus de l’immigration mais aussi ceux dont les parents sont originaires de l’outre-mer (les données concernant l’origine géographique des nouveaux nés testés n’étant pas rendues publiques, il n’est pas possible de connaître le nombre des naissances issues de l’outre mer).

– Le test concerne les nouveaux nés issus de quelques pays européens : Italie du Sud, Sicile, Grèce. Là encore le nombre de ces naissances n’est pas connu (mais il est probablement très faible).

– Certains nouveaux nés issus de l’immigration non européenne ne subissent pas le test. C’est le cas des asiatiques.

– Le test n’est effectué que lorsque les deux parents sont originaires d’une région à risque. Les nouveaux nés issus d’un couple « mixte » (par exemple un Français de souche et une Africaine) ne sont pas testés.

Pour connaître le nombre exact des naissances issues de l’immigration extra européenne, il faudrait donc retrancher du nombre des tests effectués, les nouveaux-nés issus d’outre mer et les nouveaux-nés européens (Italie du sud et Grèce) et y ajouter les nouveaux-nés d’origine asiatique.

http://www.fdesouche.com/431893-en-france-34-des-naissances-sont-issues-de-limmigration-non-europeenne-en-france-34-des-naissances-sont-issues-de-limmigration-non-europeenne-et-de-loutre-mer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nos députés Européens ( activités)
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» L'IABD et la numérisation du patrimoine culturel européen
» portraits de nos dirigeants( force-Hyères)
» Le Grand Perche de nouveau éligible aux fonds européens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Montmirail :: Débats :: Culture et philosophie-
Sauter vers: